Livre Blanc EOA France – Monter un projet Cloud : les questions incontournables que les directions métier doivent se poser.

Le Livre Blanc de L’EOA France sur l’opportunité que représente l’offre « Cloud » aux directions métier, publié dès 2014,  reste une référence en la matière.  Cette offre innovante permet aux directions métier d’avancer de manière indépendante sans se soucier des freins qui autrefois barraient leur route à l’innovation. En effet la possibilité d’accéder à des solutions « full web » – de la même façon qu’on installe une « App » sur son smartphone – devient réalité.

Cette nouvelle situation offre une très belle opportunité pour une collaboration de première ordre entre les directions SI et Achats. Pour une fois leur objectifs coincident presque parfaitement ! Ce billet explore les points clés de cette collaboration.

Voici le lien sur EOA France pour télécharger le Livre Blanc.

Le livre blanc ouvre ainsi :

Nouvelle forme de sourcing et de fourniture de services rendue possible par une puissante évolution technologique, le Cloud Computing consiste à mettre à disposition via les réseaux, à la demande, un ensemble de moyens et/ou services, moyennant un mode de facturation basé sur l’utilisation qui en est faite. Le Cloud a piqué la curiosité de la commission juridique de l’EOA France, qui s’est intéressée à l’une de ses conséquences immédiates les plus saillantes, à savoir l’émancipation des directions métiers (ou Business Units) vis à vis tant de la DSI que de la Direction juridique, dans le montage de leurs projets.

Ce livre blanc est une mine d’or pour les directions métier – à lire AVANT de lancer votre projet Cloud ! 
La question de la convergence des objectifs DSI et Achats mérite attention. Les deux fonctions auront intérêt à limiter l’installation « sauvage » d’applications (full web) par les opérationnels. L’existence de multitudes d’applications gratuites et accessibles peut conduire à une situation non-contrôlée dans laquelle les données ne peuvent être consolidées entre apps faisant plus ou moins la même chose.
Le cout facial est faible (nul… ) mais le cout complet est très important !! La consolidation des besoins par la DSI et un pilotage du sourcing par l’acheteur contribueront à une stratégie cloud maîtrisée.
Good Luck !!